À l’avenir, les vêtements de travail usagés serviront à produire des vêtements neufs

 
Samarbejde mellem MASCOT og Teknologisk Institut 2022
Mercredi 17 Août 2022

MASCOT et sept acteurs majeurs de l’industrie danoise du textile et du recyclage, avec le soutien de l’Agence danoise pour la protection de l'environnement, ont uni leurs forces à celles de l’Institut technologique danois pour atteindre un objectif ambitieux : Demain, il devra être possible de traiter les vêtements usés à un niveau de qualité tel qu’ils puissent être utilisés directement dans la production de nouveaux vêtements.


Il est nécessaire d’améliorer la qualité

La reconversion écologique du secteur de l’habillement exige de nouvelles approches en matière de conception des vêtements et de processus qui transforment les déchets usagés en fibres utilisables pour la production de nouveaux produits textiles.


C’est pourquoi MASCOT s’est associée à des acteurs de l’industrie de l’habillement ainsi qu’à des acteurs du domaine des tissus et du recyclage dans le cadre du projet Den Cirkulære Tekstilindustri, soutenu par le Programme de développement et de démonstration de technologies environnementales (MUDP). L’objectif est de faire en sorte que la qualité des textiles recyclés soit si élevée qu’ils puissent être intégrés directement dans la chaîne de valeur existante. Ainsi, les vêtements usés et usagés peuvent devenir des vêtements neufs.


« Le défi concernant les textiles est le même que celui que nous avons avec les plastiques. Tout comme les plastiques, les textiles sont conçus pour résister au lessivage et à l’usure. Mais pour pouvoir les recycler, nous avons besoin de dissocier les tissus et d’éliminer les colorants et les agents d’imprégnation sans endommager le tissu lui-même », explique Julie Brender Trads, chef de projet à l’Institut Technologique.


Une industrie du vêtement enthousiaste

En coopération avec les fabricants de vêtements participants, Five Units, Sustainawear, Hummel et Knowledge Cotton Apparel, des guides de conception seront élaborés au cours du projet afin de garantir que nous utiliserons à l’avenir des tissus de qualité supérieure à fort potentiel de recyclage.


« Nous sommes vraiment sur le point de produire des vêtements d’une manière beaucoup plus respectueuse des ressources naturelles, mais ce projet montre que nous ne pouvons pas le faire nous-mêmes. De nombreux processus sont interconnectés. Pour relever ce défi, il faut impliquer tous les processus, de la phase de conception au recyclage proprement dit. Nous ne pouvons pas y arriver seuls, nous avons besoin de l’aide de l’industrie textile. Il est donc nécessaire, important et passionnant de faire partie d’un partenariat plus large qui nous permettra de faire une différence dans l’agenda vert », déclare Kristina Vigen, directrice de la RSE chez Mascot International A/S.